2 CV, 4 CV, Déesses, Nationale 7 ! Incontestablement, les « Trente Glorieuses » ont eu quatre roues !
Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, tourner la page signifiait moderniser le pays, produire, notamment des autos, étirer des ponts, creuser des tunnels, tracer des routes, puis des autoroutes. La mobilité de tous, partout, a été […]

en savoir davantage…

Pendant les Trente Glorieuses, le Nord, durement touché par la guerre, se reconstruit et reconquiert sa puissance économique et industrielle. Les villes sont rebâties par des architectes de renom. L’industrie minière, la sidérurgie, le textile, tournent à plein régime, et le renouveau économique attire les grands de ce monde : le général de […]

en savoir davantage…

Entre 1945 et 1975, Toulouse est un curieux mélange entre un proche passé encore empreint de ruralité, et une aspiration à la modernité et à la vie citadine. Ce contraste se lit dans l’architecture comme dans la vie quotidienne, dans les activités artisanales comme dans l’expansion industrielle. Mais Toulouse est aussi, déjà, une […]

en savoir davantage…

Entre la jeune femme des années 1950, vêtue d’un tailleur sage et d’escarpins pointus qui sort au bras de son mari, et celle des années 1970 qui travaille et s’habille indifféremment en mini-jupe ou en pantalon, il y a un écart de trente années, une génération à peine.

Style New Look, […]

en savoir davantage…