21 €Ajouter au panier

Il existe en Languedoc, sur le versant sud de la Montagne Noire, un village appelé « Lastours », du nom occitan des quatre tours qui le dominent, sur un éperon abrupt. Mais cette agglomération n’a pas toujours porté le même nom : appelée d’abord « Cabaret », elle prit le nom de « Rivière » au bas Moyen-Âge. Finalement, son nom usuel « Las Tors », évoquant ses fortifications, l’emporte au cours du XVIIIe siècle…

Les longues recherches archéologiques entreprises sur ce site pour la période médiévale débouchent ainsi sur la question de l’occupation humaine considérée dans la longue durée : de 1240, au moment de la révolte du vicomte Trencavel, lorsque les autorités – promptes faiseuses d’exemples –, décidèrent de raser les trois castra qui avaient fleuri autour des châteaux jusqu’à la reconnaissance de ce site exceptionnel, visité chaque année par des dizaines de milliers de visiteurs.
L’étude de cas basée sur cette petite commune de la Montagne Noire, permet d’évoquer l’histoire politique, sociale et économique des régions montagneuses du Languedoc, dont les immenses ressources naturelles, notamment minières, ont largement influencé, parfois, l’histoire événementielle.

 

auteurs : Marie-Élise Gardel, Bruno Jaudon & Sylvain Olivier

broché  – 15 x 24 cm – 184 pages – images N&B et couleur – juillet 2011 – 21 euros – ISBN 978-2-86266-634-1

Revue de presse :

  • De Rivière à Lastours, la présentation au village…