« Tout curieux ou amoureux de la Ville rose se doit de lire cet album et… le garder. » À lire dans l’article de Claude Larronde dans la Nouvelle République des Pyrénées. Les Trente Glorieuses à Toulouse