23 €Ajouter au panier

« Graveur de talent avant guerre, Pierre Provost arrive à Buchenwald en janvier 1944. Il y trouve la force et les moyens de graver quelques objets et quelques médailles, ce qui était son métier. Il lui fallait être à l’abri des regards, posséder les outils nécessaires et la matière à transformer. Face à la machinerie nazie, la mécanique de la solidarité des détenus se met en place. Elle lui fournit les moyens d’exprimer son art. Il met cet art au service de ses compagnons de captivité. C’est sa manière de continuer à résister. »
Dominique Durand, Comité International de Buchenwald-Dora

« L’œuvre exceptionnelle de Pierre Provost m’a transportée dans un univers où se juxtaposent de façon ininterrompue l’Art et l’Histoire, celle du XXe siècle, qu’il a éprouvée dans ses heures les plus tragiques. « Dans une absolue maîtrise du dessin, de l’art de graver et de sculpter, il anime le métal et lui donne la parole, usant souvent de la symbolique, pour étendre la portée de son message de mémoire sur l’inhumanité du régime nazi, mais aussi sur l’inaltérable solidarité humaine. On voudrait refermer les doigts sur chacune de ses pièces, lentement, comme on le fait quand on tient un trésor qu’on ne veut plus lâcher. »
Agnès Triebel, Comité International de Buchenwald-Dora

Auteur : Gisèle Provost

broché avec rabats – 16 x 22 cm – 144 pages – 72 documents et photographies en quadrichromie – mai 2016 – 23 euros – ISBN 978-2-86266-738-6

 

Avec le soutien de :

Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation
Association de Défense des Valeurs de la Résistance
Association Française Buchenwald Dora et Kommandos
Fédération Nationale des Déportés et Internés Résistants et Patriotes
Musée de Résistance Nationale

 

Revue de presse :