20 €

Les terroirs sancerrois, un héritage géologique, culturel et immatériel

À bien des titres, le vignoble sancerrois devrait être reconnu comme l’archétype de la viticulture de terroir. La construction et la singularisation de ses terroirs viticoles débutent dès l’époque carolingienne et les grandes lignes de la trame cadastrale du vignoble, fixées aux XIIe et au XIIIe siècles, demeurent aujourd’hui inchangées. La notion de « climat » viticole est même attestée en Sancerrois plus d’un siècle avant qu’on ne l’emploie dans les vignobles de la Côte de Nuits et de Beaune. Ainsi, le paysage actuel doit-il être considéré comme un conservatoire unique et vivant du travail pionnier de générations de vignerons pour différencier et hiérarchiser les terroirs selon leur potentiel viticole.

Ce paysage culturel pluriséculaire constitue également, pour les vignerons, un atout pour une gestion durable de l’écosystème viticole puisque son parcellaire morcelé recèle une riche biodiversité. Les terroirs sancerrois sont enfin le fruit d’une histoire géologique remarquable qu’un Paléoparc mettra désormais en valeur. Les huit itinéraires de randonnée ici proposés doivent permettre très concrètement de prendre la mesure de cet héritage géologique et historique et de l’exceptionnelle géodiversité du vignoble.

auteur : Thibaut Boulay, historien, maître de conférences en histoire ancienne à l’Université de Tours, spécialiste de l’histoire de la vigne et du vin

préface : Pascaline Lepeltier, sommelière, meilleur ouvrier de France Sommellerie 2018, Meilleur sommelier de France 2018.

Collection Itinera minora

broché avec rabats – 12,5 x 19,5 cm – 272 pages – octobre 2020 – 20 euros – ISBN 978-2-86266-774-4

Dans la même collection

Le vignoble de Chavignol

Tagged with: