21 x 28 cm
208 pages
octobre 2022
Prix : 25 €
ISBN : 978-2-86266-805-5

Patrie perdue, pays d’asile – L’OFPRA, 70 ans de protection des réfugiés

Ce livre est né d’une occasion – les 70 ans de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides, créé par la loi du 25 juillet 1952 – et d’un projet – celui d’ouvrir à un public plus large que celui des seuls spécialistes une fenêtre sur l’histoire contemporaine de l’asile en France.
De la protection des réfugiés et apatrides d’Europe de l’Est dans le contexte de la guerre froide aux enjeux de la période actuelle, c’est l’arc des sept décennies écoulées que le lecteur est invité à parcourir – et même davantage, car l’histoire de l’Ofpra ne se comprend pas indépendamment de celle des organismes qui l’ont précédé et dont il reprend l’héritage lors de sa création.
L’ouvrage, qui a bénéficié de l’important travail de valorisation des archives de l’Ofpra au cours de la période récente, dont témoigne notamment sa riche iconographie, rassemble des contributions d’historiens et de praticiens de l’asile, mais donne aussi la parole aux réfugiés eux-mêmes et à leurs descendants. Il fait la part belle aux parcours de vie de ces derniers, car il importe de se souvenir toujours que, derrière les grands nombres des déplacements forcés de l’époque contemporaine – plus de 100 millions de personnes actuellement déracinées de par le monde, selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés –, il y a autant de destins individuels, marqués par le tragique de l’exil, mais aussi porteurs de l’espoir d’une vie nouvelle.

Sous la direction de Julien Boucher, directeur général de l’Ofpra
Aline Angoustures, cheffe de la mission histoire et exploitation des archives, Ofpra
Sophie Pegliasco, directrice de cabinet, Ofpra

Préface d’Emmanuel Macron
Avant-propos de Gérald Darmanin