35 €Ajouter au panier

L’eau qui devient électricité, ce n’est pas de la magie, mais une illustration de la capacité de l’homme à maîtriser la nature.
Dénommée « houille blanche » à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, l’hydroélectricité fut un extraordinaire outil de développement industriel de vallées isolées. L’hydroélectricité connut son âge d’or après la seconde guerre mondiale, où elle devint « énergie nationale » et symbole de la renaissance économique du pays. Aujourd’hui, cette énergie renouvelable représente environ 12 % de la production française d’électricité.

L’histoire de l’hydroélectricité méritait bien un livre pour relater le travail réalisé par tous ses pionniers : les premiers inventeurs de turbines hydrauliques, les papetiers qui ont installé les premières chutes d’eau, l’essor industriel qui s’en est suivi, les chantiers des barrages et des centrales hydroélectriques qui ont surgi sur tout le territoire en quelques décennies.
Ce livre est dédié aux ouvriers, techniciens et ingénieurs qui ont œuvré à cette formidable aventure industrielle et humaine.

SOMMAIRE

Des moulins aux centrales hydroélectriques
Les principes de l’hydroélectricité
Le contexte national au début du XXe siècle
L’hydroélectricité et les développements industriels
Une grande aventure humaine
L’or bleu, une énergie nationale

auteur : Pierre Crausse & François Vieillefosse

relié sous jaquette – 29 x 21,5 cm – 132 pages – quadrichromie – octobre  2011 – 35 euros – ISBN 978-2-86266-649-5

Revue de presse