14 x 21 cm
208 pages
septembre 2022
Prix : 23 €
ISBN : 978-2-86266-809-3

Ils ont dit NON à l’abandon des harkis – désobéir pour sauver

En 1962, à la fin de la guerre d’Algérie, des femmes et des hommes ont mis toute leur énergie et leurs ressources à sauver des milliers de familles de harkis menacés de mort. Militaires le plus souvent mais pas seulement, ils ont parfois impliqué leur propre famille, leurs relations amicales ou professionnelles, pour déployer une impressionnante chaîne humaine afin d’assurer ce sauvetage en urgence. Beaucoup étaient sur le terrain, de part et d’autre de la Méditerranée, afin d’entourer et accompagner ces familles. Par leurs actes non violents et en opposition aux ordres prescrits par de hautes autorités civiles ou militaires, ils ont non seulement sauvé des exactions près de 43 000 personnes, dont plus de la moitié étaient des enfants, mais ont aussi contribué à influencer, et parfois modifier, les décisions des autorités de 1962.
Cet ouvrage recueille le témoignage direct de neuf hommes et d’une femme – ils ont entre 81 et 92 ans, mais leurs souvenirs sont intacts – et rappelle les actions de onze autres aujourd’hui disparus.
Il est préfacé par Jacques Frémeaux, historien, spécialiste de l’histoire coloniale,
et postfacé par Benoît Falaize, chercheur-correspondant au Centre d’histoire de Sciences Po Paris.

Fatima BESNACI-LANCOU est née en Algérie en 1964. Arrivée en France en 1962, elle a passé son enfance et son adolescence dans des camps de transit. Docteur en histoire contemporaine, spécialiste de la guerre d’Algérie, elle est membre du conseil scientifique du Mémorial du camp de Rivesaltes et membre du Prix Séligman contre le racisme.
Auteure de plusieurs ouvrages de références, dont Prisons et camps d’internement en Algérie – Les missions du CICR dans la guerre d’indépendance – 1955/1962, éditions du Croquant, 2018 ; Harkis au camp de Rivesaltes, la relégation des familles, septembre 1962-décembre 1964, éditions Loubatières/Mémorial du Camp de Rivesaltes, 2019 ; et co-direction du numéro spécial « Les harkis – 1962-2012 – Les mythes et les faits », Les Temps Modernes, 2011

Houria DELOURME-BENTAYEB est née en Algérie en 1958. Arrivée en France en 1962, elle passe son enfance dans les camps de transit et son adolescence dans le Lot-et-Garonne. Titulaire d’une maîtrise de lettres modernes de la Sorbonne-Paris, elle exerce comme professeure des écoles, directrice d’école puis conseillère pédagogique et formatrice en France (Eure-et-Loir, Paris et Aisne) et à l’étranger (USA, Égypte).
Auteure et co-auteure de documents et d’ouvrages pédagogiques chez Nathan sur la maîtrise du français et au CNDP dans les domaines de l’histoire (enseignement de la guerre d’Algérie à l’école) et de l’éducation civique.

Article Actualitté

Article Franc-Tireur

Article La Croix

Article Nice-Matin